Peinture Relief
EMPREINTES 2000-2005
Plaque, pavement, pierre d’estampage

La série intitulée « Empreintes » est née, en 2000, d’un projet d’exposition « Vestiges d’Eden » lié à l’évocation d’un personnage peut-être mythique mais, pour moi, central : la princesse Q. D’origine peule, cette princesse aurait régné, au début du IVe millénaire, sur un immense empire allant du Soudan à l’Iran et de la Syrie à l’Ouzbékistan : une culture métissée, antérieure à Sumer, dont quelques monolithes gravés, retrouvés à la frontière occidentale de l’Irak, semblent indiquer qu’elle avait développé une forme d’écriture... [Lire la suite]

L’EMPIRE DU SIGNE 1989-...
MESSAGES - LES AMOURS 1995-...
Le désir d’illisible

Les œuvres intitulées « Messages - Les Amours » dérivent de la série L’Empire du signe qui est la série-mère des propositions plastiques où j’interroge l’inscription du signe comme représentation. Qu’est-ce que le signe en tant qu’inscription contient d’énigmatique dans son rapport à la signification, à la langue, à l’écriture ? Qu’est-ce qui, dans la matérialité du signe, nous oblige à considérer sa plasticité ? Klee disait : « L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible ». En quoi l’illisible peut-il contribuer à rendre visible ?

La... [Lire la suite]

STRIES 2001-...
La logique du souffle

C’est au retour de mon deuxième voyage à Nara (Japon), en 2002, que j’ai commencé à travailler aux premiers éléments d’une vaste série d’œuvres non figuratives intitulées « Stries », au sens propre de «sillons» (stria, striura). Le principe formel de cette série repose sur quatre présupposés : une forme carrée de modeste dimension, une matière minérale à prise rapide, le monochrome, un geste qui laboure la matière en lui imprimant horizontalement un réseau serré de sillons parallèles.

Un support carré de bois (45 x 45 cm), cerclé de plomb et... [Lire la suite]

TABLES D’ÉCRITURES 1992-...
VESTIGES 1976-1990