Evénement / expo Galerie Univer / Colette Colla, du 21 novembre 2019 au 11 janvier 2020
Jeux d'écritures
ARCHIPEL 2 : technique mixte sur toiles, permutables, 178 x 108 cm

Trois ans après « Archives de pierre » (2016), la galerie Univer / Colette Colla présente : « Jeux d'écritures », une nouvelle exposition de Pierre-Marc De Biasi, artiste connu pour son travail sur le signe et la mémoire. Avec une cinquantaine d'expositions, en musées et en galeries depuis 1977, ses œuvres sont entrées dans une centaine de collections privées et publiques en France, en Europe, au Japon et aux USA.

L'artiste exposera à la Galerie Univer des aquagravureset desreliefsrécents de la série L'empire du signe(2017-2019), ainsi que plusieurs œuvres de grands formats issues de deux séries plus anciennes, sur lesquelles il retravaille depuis deux ans en vue de nouveaux développements : la série Indéchiffrables(1992 et 2018) et la série Archipels (1998 et 2018) qui appartient à la catégorie « reliefs » de l'ensemble « Cartes du temps ».

« Jeux d'écritures » décline de nouvelles propositions sur l'esthétique du signe, orientation centrale chez cet artiste qui travaille sur l'archéologie du geste graphique, la matérialité de l'inscription, la trace et la rupture de transmission avec les premières civilisations.

On y retrouve les données fondamentales d'une réflexion plastique sur l'inactuel : un regard intempestif qui interroge le concept de contemporain à la lumière de l'archaïque, en le confrontant au cycle long d'une remontée poétique vers les traces les plus anciennes de la culture écrite et dessinée.

En dialogue avec la série Archipel, qui développe l'hypothèse d'une cartographie temporelle à  vocation  infinie,  l'exposition  «  Jeux  d'écritures  »  présente  les  nouveaux  travaux  de l'artiste sur la plasticité et l'origine des traces écrites, notamment à travers la technique de l'aquagravure.


Vernissage le jeudi 21 novembre 2019 dès 18h30

Exposition du 21 novembre 2019 au 11 janvier 2020
Du mercredi au samedi de 14h à 19h
Galerie UNIVER/ Colette Colla, 6 cité de l'Ameublement, Paris 11e, métro Faidherbe-Chaligny.

Téléchargez le PDF
Festival Entretiens et débats coordonnés par Pierre-Marc De Biasi, du 4 au 6 octobre 2019
Festival du livre et du film de Mouans-Sartoux
Conférence : Salon du livre de Nancy « Le Livre sur la Place », 14 septembre 2019, 15h30-16h30
Nos identités numériques : comment le smartphone nous transforme

Conférence et débat public avec PM de Biasi pour son ouvrage Le Troisième cerveau (CNRS éditions) et Bérangère Stassin, pour son livre Cyber(harcèlement) (C&F éditions) : une « causerie scientifique » animée par Nathalie Million, journaliste à France Bleu Lorraine.

Publication Médium Juillet-Décembre 2019 - n°60-61
La mort et après

Disparaître : le deuil
Daniel Bougnoux Vivre la mort
C. Bertho-Lavenir Trois ans plus tard
F. Renucci C. Kouchner Le coup du paquet de cigarettes

Espérer : le spirituel
Michel Melot Notre part d’éternité
Monique Sicard Paradis pour les athées
Collectif Ce qu’en disent les religions
Jacques Billard Philo : hors sujet
François-B. Huyghe Héros, martyrs, victimes

Transfigurer : les images
Robert Dumas Mort à Palerme
Karine Douplitzky Masques mortuaires
Antoine Perraud La bouche d’ombre audiovisuelle
Jacques Lecarme Renaître par le suicide

Réparer : les techniques
Pierre-Marc de Biasi Fausses fenêtres sur l’éternité
Françoise Gaillard Restons-en là
Clara Schmelck La mort en ligne
Thierry Grillet À quoi rêvent les cadavres ?

Demeurer : les survivants
Régis Debray Prendre la suite
Paul Soriano Nos amis les morts
Jean-Yves Chevalier Parlons chiffres
Philippe Guibert Lazare à l’hôpital

Anthologie de la mort

Numéro dirigé par Pierre-Marc de Biasi et Clara Schmelck

Rencontre Musée du Quai Branly, jeudi 4 juillet 2019 à 18h.30, Salon de lecture J. Kerchache.
Sony Labou Tansy. Naissance d'un écrivain
En compagnie de Céline Gahungu auteure de Sony Labou Tansi. Naissance d’un écrivain (CNRS éditions, Planète libre Essais, 2019) et de Pierre- Marc de Biasi, directeur de recherche au CNRS et directeur de collections chez CNRS éditions. Avec la participation des comédiens Roch Banzouzi et Jean-Felhyt Kimbirima. Entrée libre.
Conférence Genetic Criticism : from Theory to Practice – CRACOW 2019, Jagiellonian University, Cracovie (Pologne), 13 juin 2019
Pour une approche génétique de l'histoire de l'art : concepts et méthode
Keynote Pour une approche génétique de l'histoire de l'art : concepts et méthode (lecture in French) :
Avec les arts plastiques, la génétique aborde un monde d’artefacts dominé par une logique visuelle, mais dans lequel la conceptualisation écrite garde une place considérable. Carnets, notes de travail, journal, commandes, mémento, agendas, dessins légendés ou commentés, dossiers documentaires, correspondances, catalogue, entretiens, interviews, etc. : l’atelier est le laboratoire des formes, mais il fourmille de traces écrites porteuses d’informations sur le travail de l’artiste et qui ont souvent joué un rôle majeur dans l’émergence et les métamorphoses de l’œuvre. Les historiens d’art le savent, mais la génétique apporte, pour l’élucidation de ces processus, des exigences d’exhaustivité et des outils scientifiques propres à redéfinir le périmètre du dossier de genèse et à relancer la recherche sur des pistes inédites. A commencer par des phénomènes majeurs et cependant mal connus comme les processus d’intitulation de l’œuvre. A commencer également par l’élaboration d’une terminologie critique précise qui, pour le moment, fait défaut. Qu’entend-on exactement par dessin préparatoire, esquisse, croquis, ébauche, crayon, canevas, projet, schéma, composition, mise au carreau, étude, étude de détail, etc. ? Comment définir chacun de ces documents préparatoires et comment distinguer et interpréter sa fonction opératoire, en tenant compte du corpus, de la technique, de la période historique, du contexte académique, des usages du métier, de l’intericonicité dans laquelle l’artiste invente, de sa démarche et de ses méthodes, des phases de son travail, etc. ? Comment classer ces documents dans l’ordre de leur apparition, sur quel axe séquentiel les situer comme étapes d’un processus créatif ? Ces « œuvres » préparatoires de l’œuvre sont conservées dans des institutions et des pays dont les terminologies sont souvent divergentes. À une époque où l’œuvre d’art est de plus en plus globalisée en termes d’exposition, de catalogues, de publication et de reproduction, une telle réflexion génétique impose d’être menée dans une perspective à la fois génétique et multilingue. C’est le projet de la base DIGA (Données internationales de génétique artistique).
Conférence 07 juin 2019, Colloque du Collège de France, Amphithéâtre Marguerite de Navarre - Marcelin Berthelot
Le processus de création : contradictions, éthique, (ré)interprétations
Séance « Mémoires, archives, parcours, représentations : l'héritage familial », présidée par Amos Gitaï, architecte et bâtisseur de films.
Entretien entre Amos Gitaï et Pierre-Marc De Biasi sur la question des archives
Pourquoi un artiste décide de donner les brouillons de son travail ? En quoi consistent ces documents dans le cas d'un cinéaste ? Les archives d'Amos Gitaï à la Bibliothèque nationale de France, l'Université de Stanford.



Ecouter l'enregistement sonore

NOUVELLES SERIES A DECOUVRIR DANS LA GALERIE
Empire du signe 11 Epreuves couleur
Ecriture des confins I Epreuves couleur
CSLT Epreuves couleur
Empire du signe 11 Epreuves d'artiste
Empire du signe 12 Epreuves couleur
Contact Email : pm.debiasi@wanadoo.fr - Compte FB : www.facebook.com/pm.debiasi